Table des matièrs / Contents

*Une page d’histoire / A page of history

**Ordre Lafayette Order – France, USA, Canada, Maroc

Distinctions internationales / International Distinctions 

***Ordre Lafayette Order – France : Historique et vocation /  History and vocation

***Ordre Lafayette Order – Canada : Historique et vocation /  History and vocation

1-Conseil d’Administration / Executive Board - 2017-2018

2-Objets de l’incorporation / Articles of incorporation

3-Réglements / By Laws

 

*UNE PAGE D’HISTOIRE FRANCO-AMÉRICAINE / A FRENCH-AMERICAN PAGE OF HISTORY

I- drapeau blanc FR  Drapeau Rev Am US
Première image (gauche) : Drapeau de la France avant 1789  /  First picture (left) : Flag of France before 1789.
Seconde image : Drapeau des États-Unis  de 1777 à 1795 durant la Guerre d’indépendance des États-Unis et l’Alliance Franco-Américaine  (Louis XVI, Roi de France) - 
Second picture : Flag of United States from 1777 to 1795 during the War of Independence of the United States and the Franco-American Alliance (Louis XVI King of France)
  
Le marquis de La Fayette fut en 1777 le premier français à être nommé Major Général par le “Congrès” après avoir rejoint volontairement les “Insurgés” des 13 colonies anglaises d’Amérique pour les aider dans leur lutte pour l’indépendance, déclarée unilatéralement le 4 juillet 1775, et a surtout réussi à convaincre le roi de France Louis XVI d’aider leur insurrection en envoyant un corps expéditionnaire de plus de 5 000 hommes. Il a soutenu la cause des Insurgés dans les moments les plus difficiles, jusqu’à ce que les troupes françaises sous le commandement du comte de Rochambeau et la flotte de l’amiral de Grasse rejoignent les forces “américaines” et permettent la victoire finale de Yorktown, VA en 1781. Cette participation de la France dans la révolution américaine et la création des États-Unis d’Amérique a scellé une amitié indissoluble entre les deux peuples, plus forte que les époques troublée dans leurs histoires, comme en témoignent les deux interventions décisives menées aux côtés de la France et de l’Europe lors des deux dernières guerres mondiales
Une page d’histoire à laquelle de nombreux Canadiens français de l’époque ont participé avec bravoure et honneur, dont le célèbre Major Clément Gosselin natif de l’Ile d’Orléans, Québec. Canada.
 
The Marquis de La Fayette was the first Frenchman in 1777 commissioned Major General by the “Congress”, as he came to serve as a volunteer to aid the “Insurgents” of the 13 English colonies of America in their fight for independence unilaterally declared on July 4th, 1775, and has mostly succeeded in convincing the King of France Louis XVI to help the Insurgents with an expeditionary force of over 5,000 men. He supported the Insurgents cause in its most difficult moments until the French troops under the command of Count de Rochambeau and the fleet of Admiral de Grasse joined the “American forces” and permit to secure the independence of the 13 colonies at the final victory at Yorktown, in 1781. This intervention of France during the American Revolution and the creation of the United States of American sealed an indissoluble friendship between the two people, stronger than the troubled times in their history, as shown by the two decisive interventions on the side of France and Europe during the last two world wars. 
A page of history to which many French Canadians of the time participated with bravery and honor, including the famous Major Clément Gosselin native of Ile d’Orleans, Quebec. Canada.

Capitulation de Cornwallis à Yorktown - John Trumbull (1820)

Reddition des troupes Britanniques commandées par le général Charles Cornwallis, 1er Marquis de Cornwallis (1738-1805), qui n’était pas personnellement présent, aux forces françaises et américaines après le siège de Yorktown (du 28 septembre au 10 octobre 1781) lors de la guerre d’indépendance américaine.
British troops commanded by British General Charles Cornwallis, 1st Marquess Cornwallis (1738-1805), who was not personally present at the surrender of British troops to the French and American forces after the siege of Yorktown (Sep 28 to 10 October 1781 ) during the American War of Independence. / Painting by John Trumbull (1817)
Crédit : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Yorktown
  

 

**ORDRE LAFAYETTE ORDER: FRANCE, USA, CANADA, MAROC

DISTINCTIONS INTERNATIONALES / INTERNATIONAL DISTINCTIONS

Ces distinctions sont communes et accordées suivant les mêmes critères et règlements aux associations de l’Ordre Lafayette, France, USA, Canada et  Maroc.

Médaille: Chevalier, Officier, Commander, Grand-Officier, Grand-Croix

Medal: Knight, Officer, Commander, Grand-Officer, Grand-Cross

Lapel pin and Diploma / Épinglette et Diplôme

médaille chevalier

Medal: Knight, Officer, Commander, Grand-Officer, Grand-Cross

Médaille: Chevalier, Officier, Commander, Grand-Officier, Grand-Croix

Lapel pin and Diploma / Épinglette et Diplôme

 

***ORDRE LAFAYETTE ORDER – FRANCE: HISTOIRE ET VOCATION - HISTORY AND VOCATION

L’Association Ordre Lafayette fondée en France en 1999 a pour objet d’entretenir, de développer et de renforcer les liens d’amitié existants entre les ressortissants de la France et des États-Unis d’Amérique et plus généralement ceux de l’Union Européenne. C’est une association apolitique, non-syndicale et non-confessionnelle.

*Fondée à l’initiative de personnalités françaises issues d’horizon divers dont un gestionnaire, un artisan, un ancien militaire historien, un ancien consul.

*Parmi les fondateurs; Messieurs Arsène Schaeffer, Jean-Noël Vincent et Raymond Najberg tous présidents d’association  vont incarner au cours des années la vie de la nouvelle association.

*Depuis sa création, l ‘Association Ordre Lafayette France a développé en France plusieurs “délélgations’” et une en Belgique. Les membres de l’association non-résidents en France étant regroupés dans un comité dit “International”. www.ordrelafayette.org

Nota en 2018 : Trois autres organisations”Ordre Lafayette” sont en activités aux USA, au Canada et au Marocrégies sous les lois de ces pay.

The Objective of the Association Ordre Lafayette founded in France in 1999 is to maintain and promote the existing bonds of friendship between the citizens of France and the United States of America and of the European Union. It is a non-political, non-union and non-religious association.

*Founded at the initiative of French personalities from different backgrounds including a manager, a craftsman, a former military historian, a former consul.

*Among the founders, Messrs. Arsene Schaeffer, Jean-Noël and Vincent Raymond Najberg all association presidents will embody the past decades the life of the association.

*Today the Ordre Lafayette France has many “Delegations” in France and one in Belgium. The members of the association non-resident in France are managed by a committee named “International”. www.ordrelafayette.org

 

 

***ORDRE LAFAYETTE ORDER – CANADA: HISTOIRE ET VOCATION - HISTORY AND VOCATION

-L’”Association Ordre Lafayette Canada” a été incorporée en décembre 2013 suivant  les lois du Québec. 

-L’Association Ordre Lafayette Canada n’est liée par aucun accord juridique à l’Association Ordre Lafayette France et/son comité dit “International” ou autres associations de l’Ordre Lafayette comme celle des États-Unis “Ordre Lafayette Order America- corp / USA (www.ordrelafayette-usa.org) ou encore celle du Maroc.

-Son objectif principal est de perpétuer et promouvoir la mémoire du Général Marquis de La Fayette ainsi que d’encourager et inspirer la démocratie et l’amitié entre les nations et leurs peuples. C’est une association apolitique, non-syndicale et non-confessionnelle.

Its main objective is to perpetuate and promote the memory of General Marquis de La Fayette and to encourage and inspire the democracy and the friendship between the nations and their peoples.

Président d’Honneur / Honorary President : Raymond Najberg

Grand-Croix Commandeur de l’Ordre Lafayette, Co-Fondateur de l’Association Ordre Lafayette France. (Grand-Cross Commander Ordre Lafayette and Co-Founder of the “Association Ordre Lafayette France”)

*

1-Conseil d’Administration  / Executive Board – 2018

(Bureau directeur /  Board Members)

Président / President : Gérard CHARPENTIER Ph. D.

Grand-Croix, Commandeur de l’Ordre Lafayette  /Grand-Cross, Commander Ordre Lafayette

Co-Fondateur/Co-founder “Association Ordre Lafayette Canada”

GC-1

*

Vice- Président / Vice President :  Johnny JEULIN

Officier de l’Ordre Lafayette  / Officier Ordre Lafayette

Co-Fondateur/Co-founder “Association Ordre Lafayette Canada”

*

Secrétaire Génédale / General Secretary : Joelle MOERENHOUT

Chevalier de l’Ordre Lafayette / Knight of Ordre Lafayette

*

Trésorier / Treasurer : Catherine BIZEUL

Chevalier de l’Ordre Lafayette / Knight of Ordre Lafayette

*

Directeur / Director : Patrice PERDRIAT

Chevalier de l’Ordre Lafayette / Knight of Ordre Lafayette

Co-Fondateur/Co-founder “Association Ordre Lafayette Canada”

PP-id 1

*

-Un poste de Directeur reste à pourvoir / One positions as board member remain to be filled.

2- Objets de l’incorporation

L’Association Ordre Lafayette Canada a pour objet :

*D’entretenir  et de développer des liens d’amitié existant entre les ressortissants du Québec, du Canada et ceux de l’Union Européenne  (au premier rang desquels se situe géographiquement la France ) *et des États-Unis-d’Amérique. Ainsi que de perpétuer la mémoire du Général Marquis de La Fayette et promouvoir l’amitié entre ces nations ainsi qu’entre tous les peuples. C’est une association non politique, non syndicale, et non confessionnelle.

*Recevoir des dons et des legs et autres contributions de même nature en argent, en valeurs mobilières ou immobilières, administrer de tels dons, legs et contributions : organiser des campagnes de souscription dans le but de recueillir des fonds pour des fins charitables.

 

3-Réglements / By Laws

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L’ASSOCIATION ORDRE LAFAYETTE – CANADA

ADOPTÉS LE 31 JANVIER 2014

*

DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES

1.             Nom et incorporation. La présente corporation, connue et désignée sous le nom de Ordre Lafayette – Canada est incorporée comme organisme sans but lucratif selon la troisième partie de la Loi sur les compagnies (Québec) en date du  27 décembre 2013 sous le numéro matricule 1169718625

2.             Siège social. Le siège social de la corporation est établi dans la ville de Saint-Sauveur, Qc  ou à tout autre endroit que le conseil d’administration de la corporation pourra déterminer.

3.             Sceau. Le sceau de la corporation, dont la forme est déterminée par le conseil d’administration, ne peut être employé qu’avec le consentement du président ou du secrétaire.

4.             Buts. Conformément à ses lettres patentes, les buts poursuivis par la corporation sont les suivants : – D’entretenir et de développer  des liens d’amitié existant entre les ressortissants  du Québec, du Canada et ceux de l’Union Européenne, au premier rang desquels se situe géographiquement la France. C’est une association non politique, non syndicale, et non confessionnelle. – Recevoir des dons, legs et autres contributions de même nature, en argent, en valeurs mobilières ou immobilières, administrer de tels dons, legs et contributions; organiser des campagnes de souscription dans le but de recueillir des fonds pour des fins charitables.

LES MEMBRES

5.             Catégories. La corporation comprend trois (3) catégories de membres, à savoir : les membres actifs, les membres associés et les membres honoraires.

6.             Membres actifs. Est membre actif de la corporation toute personne physique intéressée aux buts et aux activités de la corporation qui acquitte le montant de sa cotisation annuelle ou à vie et auquel, sur demande à cette fin, le conseil d’administration accorde le statut de membre actif.

Les membres actifs ont le droit de participer à toutes les activités de la corporation, de recevoir les avis de convocation aux assemblées des membres, d’assister à ces assemblées et d’y voter. Ils sont éligibles comme administrateurs de la corporation.

Nota : Un membre actif bénéficiant de ce statut à titre de représentant désigné d’un membre associé (cf. paragraphe 7) est automatiquement disqualifié comme membre actif advenant :

a)       sa destitution par le membre associé qui l’a désigné, ou

b)       le retrait ou la radiation du membre associé qui l’a désigné.

7.             Membres associés. Est membre associé de la corporation toute corporation, association ou personne morale intéressée aux buts et aux activités de la corporation qui acquitte le montant de sa cotisation annuelle ou à vie et auquel le conseil d’administration, sur demande à cette fin, accorde le statut de membre associé. Les membres associés n’ont pas comme tels le droit d’assister aux assemblées des membres, mais ils peuvent, par lettre remise au secrétaire de la corporation, désigner un représentant, lequel bénéficie automatiquement du statut de membre actif de la corporation et jouit à ce titre de tous les droits et pouvoirs accordés par le présent règlement aux membres actifs de la corporation, y inclus ceux d’assister et de voter aux assemblées des membres et d’être éligibles comme administrateurs de la corporation.

Tout membre associé peut en tout temps destituer son représentant en avisant par écrit ce membre et le secrétaire de la corporation de cette destitution, et remplacer ce représentant par une autre personne, par lettre remise au secrétaire de la corporation.

8.             Membres honoraires. Il est loisible au conseil d’administration, par résolution, de nommer membre honoraire de la corporation, toute personne physique ou morale qui aura rendu service à la corporation par son travail ou par ses donations, ou qui aura manifesté son appui pour les buts poursuivis par la corporation.

Les membres honoraires peuvent participer aux activités de la corporation et assister aux assemblées des membres, mais ils n’ont pas le droit de voter lors de ces assemblées. Ils ne sont pas éligibles comme administrateurs de la corporation, et ils ne sont pas tenus de verser de cotisation annuelle ou autre.

9.             Cotisation annuelle ou à vie. Le montant de la cotisation annuelle ou à vie des membres actifs et associés est fixé par le conseil d’administration et est payable à la date et selon les modalités déterminées par ce dernier.

10.           Démission. Toute démission d’un membre doit être envoyée par lettre au secrétaire de la corporation.

11.           Suspension et radiation. Le conseil d’administration peut, par résolution, suspendre pour une période qu’il détermine ou encore radier définitivement tout membre qui omet de payer sa cotisation annuelle, ou qui enfreint les règlements de la corporation, ou qui commet un acte jugé indigne, ou contraire ou néfaste aux buts poursuivis par la corporation et ce même s’il a payé une cotisation de membre à vie. Aucun remboursement n’étant du par l’association.

Cependant, avant de prononcer la suspension ou l’expulsion du membre, le conseil doit l’aviser par lettre de la date, de l’heure et de l’endroit de la réunion où doit être débattue la question, lui faire part succinctement des motifs qui lui sont reprochés et lui donner la possibilité de se faire entendre. La décision du conseil d’administration est finale et sans appel.

ASSEMBLÉES DES MEMBRES

12.           Composition. L’assemblée générale se compose de tous les membres en règle de la corporation.

13.           Assemblée annuelle. L’assemblée annuelle des membres est tenue dans les quatre‑vingt‑dix (90) jours qui suivent la fin de l’exercice financier de la corporation, à la date et à l’endroit fixés par le conseil d’administration.

14.           Assemblées extraordinaires. L’assemblée extraordinaire est convoquée par le secrétaire sur demande du conseil d’administration.

Cependant, le conseil d’administration est tenu de convoquer une assemblée extraordinaire des membres sur réquisition à cette fin, par écrit, signée par au moins un dixième (1/10) des membres, qui devra spécifier le but et les objets d’une telle assemblée extraordinaire.

À défaut par le conseil de convoquer et de tenir une assemblée extraordinaire demandée par les membres dans les vingt et un (21) jours suivant la réception de la demande écrite, celle‑ci peut être convoquée par les signataires eux‑mêmes de la demande écrite.

Seuls les sujets mentionnés dans l’avis de convocation peuvent être traités au cours d’une assemblée extraordinaire.

15.           Avis de convocation. L’avis de convocation pour toute assemblée doit être envoyé par lettre adressée à chaque membre qui y a droit et/ou publication dans les médias locaux, à sa dernière adresse connue au moins15 jours avant la tenue de l’assemblée.

16.     Ordre du jour. L’ordre du jour de l’assemblée générale annuelle doit au moins contenir les points suivants:

  • lecture et adoption de l’ordre du jour
  • Lecture et adoption du procès-verbal de la dernière assemblée;
  • Rapport d’activités du conseil d’administration sortant
  • Présentation du bilan financier
  • Ratification des règlements adoptés par les administrateurs depuis la dernière assemblée générale
  • Nomination du vérificateur
  • Élection des administrateurs
  • Souhaits des membres
  • Levée de la réunion.

17.           Quorum. Les membres présents ou vingt-cinq pour cents (25%) des membres  constituent le quorum pour toute assemblée des membres.

18.           Vote.       Les membres actifs et associés en règle présents ont droit à un vote chacun.

Le vote par procuration est limité à deux (2) par membre actif ou associé.

En cas de partage des voix, le président d’assemblée aura voix prépondérante.

Le vote se prend à main levée, à moins que le scrutin secret ne soit demandé par au moins la majorité simple (50% plus 1) des membres présents.

À moins de stipulation contraire dans la Loi ou les présents règlements, toutes les questions soumises à l’assemblée des membres seront tranchées à la majorité simple (50% + 1) des voix exprimée

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION

19.           Éligibilité. Seuls les membres en règle depuis au moins six (6) mois avant la tenue de l’assemblée sont éligibles comme administrateurs de la corporation. Les employés de la corporation ne peuvent occuper des postes d’administrateurs, de même que deux personnes d’une même famille ou conjoints ne peuvent occuper des postes d’administrateurs en même temps ou seulement à titre exceptionnel  avec l’accord des autres membres du CA. Les administrateurs sortant de charge sont rééligibles.

20.           Composition et durée des fonctions. Le conseil d’administration est composé de six (6) administrateurs. La durée de leur mandat est de deux (2) ans.

À moins d’avis contraire à cet effet, le coordonnateur ou directeur général, s’il y en a un, assiste à toutes les réunions du conseil sans droit de vote.

21.           Élection. Le tiers des  administrateurs sont élus ou confirmé dans leurs fonctions chaque année par les membres au cours de l’assemblée annuelle. Dans le cas où il n’y a pas plus de candidats que le nombre d’administrateurs à élire, l’élection aura lieu par acclamation; dans le cas où il y a plus de candidats que d’administrateurs à élire, l’élection sera faite par scrutin secret à la pluralité des voix.

22.           Vacance. Tout administrateur dont la charge a été déclarée vacante peut être remplacé par résolution du conseil d’administration, mais le remplaçant ne demeure en fonction que pour le reste du terme non expiré de son prédécesseur. Lorsque des vacances surviennent dans le conseil d’administration, il est de la discrétion des administrateurs demeurant en fonction de les combler et, dans l’intervalle, ils peuvent continuer à agir en autant que le quorum subsiste.

23.           Retrait d’un administrateur. Cesse de faire partie du conseil d’administration et d’occuper sa fonction, tout administrateur qui :

       présente par écrit sa démission au conseil d’administration;

       décède, devient insolvable ou interdit;

       perd sa qualité de membre;

       s’absente à plus de la moitié des réunions consécutives sans avoir avisé.

24.           Rémunération. Les administrateurs s’acquittent de leur mandat à titre gratuit. Ils ont toutefois droit au remboursement des dépenses raisonnables qu’ils engagent dans l’exercice de leur fonction avec le consentement du conseil d’administration. Ils peuvent également recevoir toute rémunération et tous honoraires qui leur sont dus pour services rendus à la corporation à titre de salarié ou autrement.

25.           Pouvoirs et responsabilités du conseil. Le conseil administre les affaires de la corporation et en exerce tous les pouvoirs.

L’administrateur doit, dans l’exercice de ses fonctions, respecter les obligations que la Loi, les lettres patentes et les règlements lui imposent et agir dans les limites des pouvoirs qui lui sont conférés.

L’administrateur doit agir avec prudence et diligence, soin, honnêteté et loyauté dans le meilleur intérêt de l’association. De plus, il doit éviter de se placer dans une situation de conflits entre son intérêt personnel et celui de l’association.

L’administrateur ne peut être lié à un mandat qu’il aurait reçu d’un tiers; en particulier, un administrateur qui est membre du conseil d’administration d’une autre corporation ne représente pas cette dernière et un employé qui siège au conseil n’a aucun mandat syndical, droit de représentation ou pouvoir de négociation au nom des salariés.

ASSEMBLÉES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

26.           Fréquence, avis, quorum et vote. Le conseil d’administration se réunit aussi souvent que jugé nécessaire, mais au moins deux (2) fois par année, sur demande du président ou de deux (2) des membres du conseil. L’avis de convocation est donné  par courrier ordinaire, téléphone ou télécopieur ou courriel au moins quinze (15) jours à l’avance. Si tous les administrateurs sont présents ou si les absents y consentent par écrit, l’assemblée peut avoir lieu sans avis préalable de convocation. Le quorum de chaque assemblée est fixé à la majorité (50% + 1) des administrateurs. Un quorum doit être présent pour toute la durée des assemblées. Les questions sont décidées à la majorité simple des voix exprimées, le président ayant voix prépondérante au cas de partage des voix.

27.           Résolution signée. Une résolution écrite, signée par tous les administrateurs, est valide et a le même effet que si elle avait été adoptée à une assemblée du conseil d’administration dûment convoquée et tenue. Une telle résolution doit être insérée dans le registre des procès‑verbaux de la corporation, suivant sa date, au même titre qu’un procès‑verbal régulier.

28.           Procès‑verbaux. Les membres de l’association ne peuvent consulter les procès‑verbaux et résolutions du conseil d’administration, mais ils  peuvent l’être par les administrateurs de l’association.

LES DIRIGEANTS

29.           Désignation. Les dirigeants de la corporation sont : le président, le vice‑président, le secrétaire, le trésorier et, s’il y a lieu, le directeur général, ainsi que tout autre dirigeant dont le titre et les fonctions peuvent être déterminés par résolution du conseil d’administration. Une même personne peut cumuler plusieurs postes de dirigeants.

30.           Élection. Les dirigeants sont nommés chaque année par les membres du conseil d’administration à la première assemblée du conseil suivant l’assemblée annuelle. Le président doit être choisi parmi les administrateurs, mais ceci n’est pas de rigueur pour les autres dirigeants ou s’il y a un comité exécutif composé des diri­geants : à l’exception du directeur général, les dirigeants doivent être choisis parmi les administrateurs.

31.           Président. Le président est le premier dirigeant de la corporation. Il exerce son autorité sous le contrôle du conseil. Il est le porte‑parole officiel de la corporation, à moins que le conseil n’en désigne un autre. Il préside les assemblées des membres et du conseil d’administration. Il voit à la réalisation des objectifs de la corporation, s’assure de l’exécution des décisions du conseil d’administration, signe tous les documents requérant sa signature et remplit tous les devoirs qui peuvent lui être attribués par le conseil d’administration. Il est membre d’office de tous les comités formés par le conseil.

32.           Vice‑président. Le vice‑président soutient le président dans l’exercice de ses fonctions. Il le remplace en cas d’absence ou d’incapacité d’agir. Il peut remplir toute autre fonction que lui attribue le conseil.

33.           Secrétaire. Le secrétaire assiste aux assemblées des membres et du conseil d’administration et il en rédige les procès‑verbaux. Les registres, les règlements et les procès‑verbaux sont sous sa garde et conservés en tout temps au siège social de la corporation. Il en fournit les extraits requis.

34.           Trésorier. Le trésorier a la charge et la garde des fonds de la corporation et de ses livres de comptabilité. Il tient un relevé précis de l’actif et du passif ainsi que des recettes et déboursés de la corporation dans un ou des livres appropriés à cette fin et en fait rapport au conseil périodiquement. Il dépose dans une institution financière déterminée par le conseil d’administration, les deniers de la corporation. Il présente annuellement une proposition de budget au conseil.

35.           Directeur général. Le conseil d’administration peut nommer un directeur général qui ne doit pas nécessairement être un administrateur de la corporation. Le directeur a l’autorité nécessaire pour diriger les affaires de la corporation et peut employer et renvoyer les agents et employés de la corporation mais le conseil d’administration peut lui déléguer des pouvoirs moindres. Il se conforme à toutes les instructions reçues du conseil d’administration et il donne au conseil ou aux administrateurs les renseignements que ceux‑ci peuvent exiger concernant les affaires de la corporation.

36.           Démission et destitution. Tout dirigeant peut démissionner en tout temps en remettant sa démission par écrit au président ou au secrétaire de la corporation ou lors d’une assemblée du conseil d’administration. Les dirigeants peuvent être remplacés ou révoqués en tout temps par le conseil d’administration, sauf convention contraire par écrit.

LES COMITÉS

37.           Comités spéciaux. Le conseil peut créer tout comité qu’il juge nécessaire au bon fonctionnement de la corporation, déterminer ses mandats et nommer ses membres. Ils doivent faire rapport au conseil d’administration et ils sont dissous automatiquement à la fin de leur mandat.

38.           Comités permanents. Les comités permanents de la corporation sont : le comité exécutif et le comité de mise en candidature.

LE COMITÉ EXÉCUTIF

39.           (Voir en annexe.)

LE COMITÉ DE MISE EN CANDIDATURE

40.           (Voir en annexe.)

LES DISPOSITIONS FINANCIÈRES

41.           Exercice financier. L’exercice financier de la corporation se termine le 31 janvier de chaque année, ou à toute autre date fixée par résolution du conseil d’administration.

42.           Vérification. (Facultatif) Les livres et états financiers de la corporation sont vérifiés chaque année, aussitôt que possible après l’expiration de chaque exercice financier, par le vérificateur nommé à cette fin lors de chaque assemblé annuelle des membres.

43.           Effets bancaires. Tous les chèques, billets et autres effets bancaires de la corporation sont signés par les personnes qui sont désignées à cette fin par le conseil d’administration.

44.           Contrats. Les contrats et autres documents requérant la signature de la corporation sont au préalable approuvés par le conseil d’administration et signés ensuite par les personnes qui sont désignées à cette fin.

LES DISPOSITIONS FINALES

45.           Modifications. Les modifications aux règlements de l’association doivent, conformément aux exigences de la Loi sur les compagnies, être adoptées par le conseil d’administration et ratifiées ensuite par les membres en assemblée annuelle ou extraordinaire.

Le conseil d’administration peut, dans les limites permises par la Loi, amender les règlements de la corporation, les abroger ou en adopter de nouveaux et ces amendements, abrogations ou nouveaux règlements sont en vigueur dès leur adoption par le conseil et ils le demeurent jusqu’à la prochaine assemblée annuelle de l’association où ils doivent être entérinées par les membres pour demeurer en vigueur, à moins que dans l’intervalle ils aient été entérinés lors d’une assemblée extraordinaire convoquée à cette fin.

46.           Conflits d’intérêts. Aucun administrateur intéressé, soit personnellement, soit comme membre d’une société ou corporation, dans un contrat avec l’association, n’est tenu de démissionner. Il doit cependant divulguer son intérêt au conseil d’administration au moment où celui‑ci discute de ce contrat, le faire consigner au procès‑verbal, s’abstenir de délibérer et de voter sur cette question. À la demande du président ou de tout administrateur, l’administrateur intéressé doit quitter la réunion pendant que le conseil d’administration délibère et vote sur l’acquisition ou le contrat en question.

47.           Règlement. Le présent règlement constitue un contrat entre l’organisme et ses membres et entre ces derniers, et tous sont réputés en avoir pris connaissance.

Adopté ce ………………….e jour d ……………….. 19………….

Ratifié ce ………………….. e jour d ………………… 19………..

………………………………………………(Président)……………………………………………(Secrétaire)

 LE COMITÉ EXÉCUTIF

1.             Composition. Le comité exécutif est composé du président, du vice-président, du trésorier, du secrétaire du conseil d’administration de l’association.

2.             Élection. L’élection des membres du comité exécutif se fait annuellement à l’assemblée du conseil d’administration suivant immédiatement l’assemblée annuelle des membres.

3.             Disqualification. Un membre du comité exécutif qui cesse d’être administrateur de la corporation est auto­matiquement disqualifié comme membre du comité exécutif.

4.             Destitution. Le conseil d’administration peut en tout temps destituer avec ou sans raison n’importe lequel des membres du comité exécutif.

5.             Vacances. Les vacances qui surviennent au comité exécutif peuvent être comblées par le conseil d’administration.

6.             Réunions. Les réunions du comité exécutif peuvent être tenues sans avis, au moment et au lieu que le président détermine.

7.             Quorum. Le quorum aux réunions du comité exécutif est de trois (3) membres.

8.             Pouvoirs. Le comité exécutif a l’autorité et exerce tous les pouvoirs du conseil d’administration pour l’administration courante des affaires de la corporation, excepté les pouvoirs qui, en vertu de la Loi, doivent être exercés par le conseil d’administration ainsi que ceux que le conseil d’administration peut se réserver expressément. Le comité exécutif fait rapport de ses activités à chaque assemblée du conseil d’administration et celui‑ci peut alors renverser ou modifier les décisions prises, à condition que les droits des tiers ne soient pas affectés.

9.             Rémunération et indemnisation. Les membres du comité exécutif ne sont pas rémunérés pour leurs services. Ils ont droit à la même indemnisation que celle prévue à l’article 24 ci‑devant pour les administrateurs.

PROCÉDURE D’ÉLECTION

1.             Président et secrétaire. L’assemblée nomme ou élit un président et un secrétaire d’élection et deux (2) scrutateurs, qui peuvent, mais ne doivent pas nécessairement être des membres de l’association.

2.             Mise en candidature. Tout membre de la corporation présent à l’assemblée peut proposer :

a)       tout autre membre également présent;

b)       tout autre membre absent, à la condition que celui‑ci soit représenté à l’assemblée générale par un membre dûment autorisé à le porter candidat en vertu d’une procuration écrite en bonne et due forme.

Chaque mise en candidature est faite sur proposition simple.

Le président d’élection reçoit une par une les candidatures ainsi que leurs proposeurs, le tout consigné par le secrétaire d’élection.

Une fois les mises en candidature terminées, le président vérifie le consentement des candidats proposés dans l’ordre inverse de leur mise en nomination.

3.             Procédure d’élection. Si le nombre de membres ayant accepté leur mise en candidature est égal ou inférieur au nombre d’administrateur à élire, ces derniers sont élus par acclamation.

Si le nombre de candidats est supérieur au nombre d’administrateurs à élire, les membres de la corporation devront choisir les administrateurs par voix de scrutin secret parmi les candidats en lice. Les électeurs devront inscrire sur un même bulletin de vote les noms candidats de leur choix. Les candidats ayant reçu le plus grand nombre de votes seront élus.

LE COMITÉ DE MISE EN CANDIDATURE – au besoin

1.             Procédure d’élection des administrateurs. Les administrateurs sont élus à même la liste de candidats soumise à l’assemblée des membres par le comité de mise en candidature. Dans le cas où ils n’y a pas plus de candidats que le nombre des administrateurs à élire, l’élection des candidats soumis a lieu par acclamation. Dans le cas où il y a plus de candidats que d’administrateurs à élire, l’élection se fait suivant la procédure suivante :

a)       L’assemblée nomme ou élit un président d’élection et deux (2) scrutateurs, qui peuvent, mais ne doivent pas nécessairement être des membres de la corporation;

b)       Le président d’élection soumet à l’assemblée la liste de candidats susmentionnée, ainsi qu’une liste suggérée des administrateurs à élire, préparée par le comité de mise en candidature à même la liste des candidats[1]. Le vote sur cette liste suggérée est alors pris à mains levées;

c)       Si la liste suggérée est adoptée, à la majorité simple des voix, tous les candidats mentionnés dans la liste suggérée sont automatiquement élus en bloc, et l’élection prend fin;

d)       Si la liste suggérée n’est pas adoptée, l’élection s’effectue par voie de scrutin secret, à la pluralité des voix, à même la liste des candidats.

2.             Composition du comité de mise en candidature. Le comité de mise en candidature est composé de trois (3) membres élus par le conseil d’administration parmi ses membres.

3.             Élection. L’élection des membres du comité de mise en candidature se fait annuellement, à une date précédant d’une période raisonnable la date de l’assemblée annuelle des membres.

4.             Destitution. Le conseil d’administration peut en tout temps, destituer avec ou sans raison, n’importe lequel des membres du comité de mise en candidature.

5.             Vacances. Les vacances qui surviennent au comité de mise en candidature peuvent être comblées par le conseil d’administration par résolution.

6.             Fonctions. Les fonctions du comité de mise en candidature sont de dresser une liste de tous les candidats aux postes d’administrateurs de la corporation, conformément aux dispositions de l’article 9 ci‑après, et de soumettre cette liste, avec le cas échéant ses propres recommandations quant au choix de certains des candidats mentionnés dans cette liste, aux membres de la corporation lors de l’assemblée annuelle.

7.             Bulletin de présentation. Le comité de mise en candidature doit, dans un délai raisonnable avant la date de l’assemblée annuelle, faire parvenir à chaque membre une formule de bulletin de présentation. Les membres peuvent soumettre la candidature de une ou plusieurs personnes, dûment qualifiées aux termes de la Loi et des règlements de la corporation, en retournant au comité de mise en candidature, au plus tard à la date de fermeture ci‑après mentionnée, un ou plusieurs bulletins de présentation (un bulletin pour chaque candidat) comportant : le nom du candidat, une déclaration qu’il accepte que sa candidature soit posée, et le nom et la signature d’au moins deux membres [ou d’un membre, l’un des deux pouvant être le candidat lui‑même].

8.             Date de fermeture. Les mises en candidature se terminent au plus tard trente (30) jours avant la date de l’assemblée annuelle, et les bulletins de présentation doivent être retournés au comité de mise en candidature au plus tard à cette date. Aucune candidature ne sera admissible après cette date.

9.             Liste de candidats et liste suggérée. Le comité de mise en candidature dresse une liste de tous les candidats admissibles désignés dans les bulletins de présentation valides. Si le nombre de ces candidats excède celui des administrateurs à élire, le comité de mise en candidature dresse également une liste suggérée des admi­nis­trateurs à élire, choisis à même les candidats.

10.           Présentation des listes.  La liste des candidats et, le cas échéant, la liste suggérée des admi­nistrateurs à élire, sont soumises aux membres lors de l’assemblée annuelle, conformément aux dispositions de l’article 1 ci‑devant.

11.           Frais du comité. Les membres du comité de mise en candidature ne sont pas rémunérés pour leurs services, mais tous les frais qu’ils engagent dans l’exécution de leurs fonctions sont à la charge de la corporation.


[1]    On pourrait tout aussi bien ne pas donner au comité de mise en candidature le pouvoir de soumettre sa propre liste suggérée des administrateurs à élire, auxquels cas il n’y a ici qu’à retirer tout ce qui a trait à la liste suggérée du comité de mise en candidature.